menus

Charles Aznavour ou le destin apprivoisé

La biographie de référence

Presse francophone

 

« On me dit qu’il y a dans son livre ce qu’il n’y a pas dans le mien.
Moi, j’étais beaucoup plus pudique. »

(Charles Aznavour à Bertrand Dicale, du Figaro)




« Charles Aznavour ou le destin apprivoisé est un livre-somme, remarquable d’exhaustivité. Il s’intéresse aussi bien au parcours personnel et professionnel du chanteur qu’à ses chansons proprement dites où à ses racines arméniennes, remises dans le contexte historique des années 20 qui virent naître Aznavour à Paris. »
AFP (Agence France Presse)

« Une “bio” passionnante et en tous points réussie. »
AP (Associated Press)

« Ça se lit comme un roman, alors même qu’on croit connaître l’histoire. En plus, c’est ponctué par les chansons, donc, c’est un vrai bonheur de lire ce livre. »
France 2 – On a tout essayé (Isabelle Alonso)

« Charles Aznavour ou le destin apprivoisé est au dimensions de son sujet, à la fois dense et abondant.../... Le récit est nerveux, rapide, contrasté dans l’écriture, rythmé en courts chapitres agréables et suivi d’une série d’entretiens avec des témoins privilégiés et des annexes documentaires d’usage. L’exercice périlleux de la biographie d’une légende vivante est réussi. »
RFI.musique.com

« Vient tout juste d’être publiée ce qu’on peut appeler, je crois, la biographie de référence, parce que (ça vous étonnera peut-être), il n’en existait pas jusque-là, de livre aussi complet sur un personnage éminemment important dans la culture francophone : Charles Aznavour. »
Fréquence Libre – Radio Canada (Monique Giroux)

« En lisant cette biographie, on est émerveillé par le courage et la ténacité de celui dont l’enfance ne fut pas gâtée, ni les débuts faciles. Aznavour a forcé le destin, mais surtout, il l’a « apprivoisé ».../... En même temps, ce livre est un tableau de la chanson dans les années qui suivirent la Seconde Guerre Mondiale, rappelant ainsi ce que fut l’environnement d’Aznavour, un environnement qui ne pouvait que fortifier son talent.../... A suivre Aznavour, on perdrait le souffle. Il a fallu celui de deux biographes pour soutenir cette course sans jamais nous lasser. »
Le Monde de la Musique (Jean Roy)

« Enfin, un livre, dû au journaliste Daniel Pantchenko, qui raconte avec précision la vie et la carrière d’un des plus grands auteurs, compositeurs et interprètes français.../... Plus de 600 pages menées avec souffle et générosité.../... L’enquête historique est étonnante, notamment lorsque la destinée des Anavourian croise Manouchian – oui, le Manouchian de l’« Affiche rouge », qui apprendra le jeu d’échecs à Charles.
Le Figaro (Bertrand Dicale)

« Le plus grand de nos crooners fait l’objet d’une riche biographie signée Daniel Pantchenko.../... il se livre ici à un travail en profondeur sur la vie et l’œuvre du chanteur au parcours exceptionnel.../...il offre un document sensible émaillé de témoignages de proches du chanteur. Un ouvrage de référence. »
L’Humanité (Victor Hache)

Le journaliste Daniel Pantchenko publie une biographie de référence d’un artiste qui veut être mieux connu.
La Croix (Robert Migliorini)

« Il fallait bien 600 pages pour raconter l’histoire de ce fils d’émigrés arméniens devenu milliardaire du disque, de ce chanteur des rues parvenu en haut de l’affiche des music-halls du monde entier.../...Tapis dans l’envers du décor, Daniel Pantchenko et (le regretté) Marc Robine reviennent sur ce destin construit de toutes pièces par un homme à l’ambition aussi démesurée que son talent. »
Le Nouvel Observateur (Sophie Delassein)

« Un ouvrage de référence quand n’existaient, à l’exception de son livre de mémoires, que des bouquins approximatifs sur ce “géant”. »
L’Est Républicain (Jean-Paul Germonville)

« Livre utile et savant, le pavé que signe Daniel Pantchenko est aussi émouvant. Ce spécialiste de la chanson française a en effet mené à terme un travail initié par son collègue de la revue Chorus, Marc Robine, disparu en août 2003. Travail solide qui donne à Charles Aznavour – déjà très présent en librairie grâce notamment à ses propres écrits – une biographie digne de lui. »
Le Midi Libre (Jean-François Bourgeot)

« Le résultat de ce travail de fourmi : une biographie de six cents pages très complètes, où les notes historiques et les allers-retours avec la chanson française (Bénabar, Sanseverino, Tryo...) sont légion. De quoi satisfaire le fan de la première heure comme le néophyte. »
La Voix du Nord (C. A.)

« Ce livre retrace avec soin tous les aspects de la vie d’Aznavour, artistique, privée et publique (son engagement pour l’Arménie)... Grâce à ses plus de six cents pages, à son index complet et à son cahier de photos, cet ouvrage est une biographie de référence. »
Le Français dans le Monde (Jean-Claude Demari)

« “Un destin, cela s'apprivoise : fût-il féroce et hostile à l'homme, comme un fauve enragé !” écrit en exergue Aznavour. Belle leçon de vie et une biographie de quelque six cents pages sur l'une des personnalités les plus aimées des Français. »
L'Écho du Pas-de-Calais

« C’est surtout une biographie très complète, très documentée, et qui offre une (re)lecture de l’œuvre du chanteur comme on en a rarement vue. »
La Dernière Heure - Belgique (Isabelle Monnart)

« Joli coup qu'a réussi le journaliste Daniel Pantchenko.. L'auteur de la Mama n'avait jamais accepté de participer à une biographie jusque-là. Le résultat aboutit à ce qu'on appelle une biographie autorisée.../...une formidable brique qui ravira tous les fans du chanteur. »
Sud Peps - Belgique (Abdel Madi)